Festival « Ma Parole » 22 décembre 2012, au Safran (Amiens)

« Nous avons constaté qu’il n’existait pas de lieu dans l’espace régional où la parole – même maladroite – des personnes en état de silence, en difficultés sociales puisse être exprimée, réparée et restituée à la population. Pour nous, Ma parole ne doit pas être simplement une manifestation pour les personnes en difficultés sociales, mais une manifestation de la parole, de la pensée exprimée. »

Le 22 décembre de 9h30 à 20h30, le Safran accueille Ma Parole.

| Causerie | Lecture | Typographie | Livres & Journaux |

> 9 h 30
Accueil du public avec le café et autres breuvages

> 10h – 11 h
Causerie savante et populaire | Des insertions culturelles en paroles

> 11h – 12 h 15
Une journée bien tranquille, de Nicolas Jaillet (durée 16′)
Lecteurs : Anicet Vasseur, Virginie Nourtier, Lise Brien, Tamimount Farrah, Laure Schmidt, Colette Vansteene, Jean-Luc Deguisne, Stéphane Guffroy accompagnés par Vincent Gougeat.

Compote de gens, de Gilles Lahrer
après la rencontre avec l’atelier MIS Relais social F.O.L. Amiens nord
lecteurs accompagnés par Sibylle Luperce
L’accident | Une simple journée citoyenne (durée 10′ | 16′), de Christian Roux, Violaine Goujon, Chantal Maison, Vincent Sangnier, Marie-Thérèse Haudelain
lecteurs : Violaine Goujon, Chantal Maison, Vincent Sangnier, Marie-Thérèse Haudelain, Martine Ferment, Josette Boulanger accompagnés par Thomas Dupont

2003, de Gilles Lahrer (durée 5′)
lectrice Dominique Leclerc accompagnée par Omar Fellah

Les apparences culturelles, écriture collective (durée 5′)
de Christian Villette, Benoit Cerdan, Daniele Dollé, Jean Dancoisne, Alain Gallois, Delphine Lengrand

> 12h30/13h30
Repas inscription nécessaires : soupes, flamiche aux poireaux, salades, fromage, dessert
> 13h45 – 17h
« en cours », de Christine Beigel
après la rencontre avec des personnes à l’espace rencontres Étouvie APAP

 Bougre d’Âne, de Jeanine de Cardaillac (durée 10′)
après la rencontre de l’atelier d’Apprentissages de base de Doullens
Abdalla Baya,
Rouviller Srey, Kaci Aïcha, Cadée Noémie, Legrand Jeannine, Hareux Rudy, Raffi Aïda,
Debeaulieu Francine, Debeaulieu Nathalie, Boulmé Jacqueline, Roudjali Baya
lectrices accompagnées par Omar Fellah

extraits de « Apprendre à vivre »,  (durée 10′), écrit avec les travailleurs de l’ESAT Cayeux

Mon petit jardin d’ailleurs | Moi, mon père | Pourquoi, là-bas ?,  de Nadine Brun-Cosme (durée 10 à 12′)
lecteurs accompagnés par Hubert Mahela

Les couleurs de chacun, écrit par Hafid Aggoune et Amina Macqueron, Bénédicte Dufrancatelle, Christiane Poliautre, Christine Olivier, Francine Chrétien, Josiane Holleville, Marina Jaszinski, Martine Vandenneste, et Valérie Pacceu lors d’une semaine de rencontre pendant octobre 2012 à l’Abbaye de Saint Riquier.
lectrices accompagnées par Nathalie Gernez.

Histoires sans fin, atelier théâtre Beauval (durée 25′)
avec Linda Bienaimé, Laurence Brailly, Laurent Camus, Yvonne Caron, Marie-Josée Chabot, Sébastien Douchet, Marie-Paule Fréville, Patrick Joly, Frédéric Larivière, Christine Poiré, Riad Raffi, Claudette Routier, Nathalie Tellier, Annick Chauvet avec la Compagnie les gOsses
après la rencontre de textes de Rolland Dubillard, Jean Giraudoux, Diastème, Gérald Chevrolet, Sacha Guitry, Jean Anouilh.
Le centre social, d’Eddy Pallaro (durée 10′)
après la rencontre avec Corinne Fortier, Lysiane Petit, Agnès Leriche, Jennifer Pinet, Sarah Leriche et Tamara Fortier.
lectrices accompagnées par Corinne Roussel et Isabelle Muguet

 » Si j’étais président » | « poème à une vieille personne » | « Chanson de la prudence » et « lettre à la fatigue », de Cédric Bonfils (durée 10′)
après la rencontre avec les habitants d’Elbeuf
Cindy Mercier, Mélina Figuin, Marie Agnès Révillion, Sylvie Delahaye et Frédéric François avec Cédric Bonfils

> 18 h
Spectacle surprise

> 19 h/20 h 30
Auberge Espagnole
Le repas du samedi soir est ouvert. Le principe est : chacun apporte, selon ses moyens quelque chose à partager : un plat, un gâteau, une boisson… Tout est mis sur une table et chacun peut venir piocher, goûter ce qui lui plaît.
« De chacun selon ses moyens, à chacun selon ses besoins ».