Formation : Accès aux savoirs de base, maintien des apprentissages

Le dispositif de formation vise à permettre l’acquisition des savoirs de base et fondamentaux dans les domaines du français et des mathématiques pour favoriser l’autonomie des personnes dans les registres professionnel, social et personnel. Il vise aussi à développer des capacités permettant de choisir et d’agir : écouter les autres, éviter de couper la parole, se concentrer, être plus attentif, gérer son stress, contribuer au changement, ouvrir l’esprit, développer la curiosité. Les ateliers proposés sous forme de petits groupes sont individualisés et animés par des formateurs professionnels et des bénévoles.

La palette d’activités :

  • des actions de formation aux savoirs de base sous forme d’ateliers d’apprentissage et de réapprentissage
  • des ateliers de formation FLI (Français Langue d’intégration)
  • des ateliers de formation en ESAT (salariés en situation d’illettrisme)
  • des actions de réparation qui permettent de s’adapter aux normes de la vie sociale afin de pouvoir choisir et agir dans le domaine personnel, professionnel et social.

La formation auprès des adultes

Après des expériences de cours individuels pour adultes, le Cardan a expérimenté des ateliers d’apprentissage par petits groupes, sur la base du fonctionnement entrées et sorties permanentes.

L’analyse du travail en petit groupe a amené à considérer, notamment, le temps passé en situation d’apprentissage des savoirs fondamentaux au croisement de l’utilisation de ce savoir dans la vie quotidienne.

Elle permet donc l’adaptation de la démarche pédagogique à l’apprenant, lui permettant de contextualiser efficacement le nouveau savoir acquis.

Cette analyse s’est traduite par la mise en œuvre de lieux permanents d’apprentissage fonctionnant par petits groupes, des modules, permettant la pratique de la pédagogie de la médiation.

Chaque futur stagiaire est accueilli après un positionnement, dans un petit groupe de formation où il va pouvoir développer ses compétences cognitives et réaliser son objectif d’apprentissage.

Le petit groupe induit de la part du formateur une écoute et une attention plus aiguisées que permettent une analyse et une évaluation plus pertinentes des stratégies et des phases d’apprentissage du stagiaire et un travail collectif sur les échecs.

Le formateur est aussi en situation d’apprentissage et d’échange : l’apprentissage de création d’outils les mieux adaptés à chaque apprenant favorise l’individualisation du parcours de formation aux savoirs de base, au sein même du module.

ZOOM sur une action de formation: La formation des salariés en ESAT.

Les premières demandes de formation auprès des bénévoles du Cardan ont émergé des bibliothèques de rue. Certains parents travaillant en CAT (Centre d’aide par le travail) voulaient apprendre ailleurs que « dans les écoles de fous ». Ainsi a été imaginée la formation auprès des adultes.

Longtemps après, une éducatrice de l’ESAT (Établissement et Service d’Aide par le Travail) de Cayeux est venue demander au Cardan de trouver une solution aux demandes des salariés ne maîtrisant pas les savoirs de base qui satisfasse les intérêts de l’établissement. Ainsi sont nés les ateliers de formation en ESAT en 2008.

Cette proposition a été faite sous forme d’ateliers hebdomadaires de 1h30 en petits groupes. Cette formation a été remarquée par UNIFAF (fonds d’assurance formation de la branche sanitaire, sociale et médico-sociale), qui a soutenu et mobilisé son réseau. Aujourd’hui, elle existe dans 3 ESAT de Picardie.