La République de Cailloux city on the beach

Les candidats : Claudine Hart, Marie-Paule Langlet, Corinne Quennehen, Valérie Dinouard, Philippe Nollet, Freddy Duhamel, Fabien Bonnard, Jack Williamson, Francis Hurtel, Christophe Lefebvre, Gérald Barray.
L’électeur : Hafid Aggoune
Bureau de vote : ESAT Cayeux sur mer
Contrôle des votes : Lœtitia Haye

On ne va pas se mentir : on va tous aimer, rire et mourir.
Mais avant ça, on ne va pas faire les choses à moitié : on va se prendre des tartes dans la gueule, et pas à la crème, non, à l’ancienne, avec le dos de la main et le cuir de la ceinture ; et puis on va faire un ou deux voyages dans ce pays étrange qu’on appelle Coma et qui ramène souvent sur terre, avec sa flopée de cartes postales inscrites à l’encre de sang partout sur le corps, autant de cicatrices nous rappelant à notre sort fragile et beau à la fois ; y a les trains qui vont essayer de savoir s’ils peuvent nous passer dessus et si on se relève toujours ; sans oublier les nains-phares cactus, ces minuscules-géantes douleurs qui vont nous picoter le cœur et le secouer pour voir si on tient debout après ça ; les maisons qui brûlent avec les grand-mères et les copains voulant voir de l’autre côté de la vie si c’est plus rose…

Mais bon, si j’étais là dans mon isoloir à réfléchir au sens de la vie, c’était pour voter pour le président de Cailloux City on the Beach et c’était pas facile. Les idées des candidats Claudine, Marie-Paule, Corinne, Valérie, Philippe, Freddy, Fabien, Jack, Francis, Christophe et Gérald étaient toutes intéressantes. Or comme l’heureux élu allait nous représenter, il ne fallait pas se tromper. Parce que même si c’est vrai cette histoire qu’on va tous crever, avant ça on va résister, s’éclater de rire jusqu’à s’en tordre le bide plein de frites, loin de la télé toute neuve toute fine et facebook, twitter et compagnie. Sans déconner : on est peut-être 6 milliards d’handicapés de l’amour sur terre, mais on va rire et tout ça dans la démocratie, en grand en large et à l’envers, tête la première comme un gosse en vélo parti à 100 km/h droit dans ses rêves ou droit sur un pare-brise peu importe, le vent dans la figure, sourire aux lèvres, larmes de joie traversant les joues, l’ivresse roue en avant levée, dans la vie quoi Mesdames et Messieurs !!!

Non, Je ne dis pas pour qui j’ai voté, c’est personnel ce genre de truc, sinon on irait pas dans un isoloir, franchement. En revanche, je vais vous rappeler les résultats du premier tour, après vote dans la boîte officielle de Chicorée : sont arrivés vaincœurs (et se sont affrontés au second tour) Gérald (6 voix) et Valérie (5 voix).

Au second tour de cette élection 2012 du président de Cailloux city on the beach, comme le changement ce sera jamais, je le dis : j’ai choisi la mer. Franchement, que ce soit Gérald ou Valérie, je sais bien qu’ils vont placer leurs potes aux ministères de la santé, des transports et de la culture, laissant le boulot et les projets aux fourmis invisibles, juste ramasser les lauriers, avec magouilles et tralala en fauteuil roulant de fonction, bus privé suréquipé avec sauna pour aller à Amiens, ballades subventionnées en tondeuse à gazon décapotable sur la côte, etc.
Oui, j’ai voté la mer, pas bleu marine mais celle avec toutes ses nuances de bleu, lumineuse et belle…

> Téléchargez l’affiche
 > Ecoutez la lecture en cliquant sur la flèche ci-dessous (cela peut mettre quelques secondes à charger)
[mp3j track=”AGGOUNE.mp3″ title=”La République de Cailloux city on the beach”]

Partagez l'article :