Le pays magique

Alexis Hart, Nadem Mamzer, Jessy Gavois, Romain D., Justine Sannier, Sessine Lourdelle, Tiffany Lecamus, Megane Yung, Annie Feigueux et Marie-Florence Ehret

Au début, tu choisis ton personnage : assassin, chevalier, moine, magicien… Tu reçois des armes. Épée, arc, hache, poing de fer… Et tu pars au combat. Ensuite tu n’as plus qu’un seul choix : tuer, ou être tué. Sans fin. C’est la loi. C’est le jeu. Tu dois acquérir de l’expérience, gagner de l’argent pour acheter des armes. Tu dois tuer pour monter de niveau, devenir maître et puis qui sait, un jour peut-être, héros ! À chaque niveau tu rencontres de nouvelles créatures. C’est la guerre. Il faut tuer tout ce qui bouge. Tuer, encore et encore.

Au début, tu choisis ton personnage, fille ou garçon, noir ou blanc, ou jaune ou rouge, tu choisis tes vêtements, ta coiffure et tes chaussures, tu choisis ton nom et tu vas à la rencontre d’autres personnages, sans jamais sortir de la coquille que tu t’es choisie, comme un escargot trop peureux.
Dans la vie tu ne choisis pas, d’être né ici ou bien là.
Dans la vie, tu as un nez pour sentir l’herbe coupée et le lilas, et le caca, tu as une bouche, des oreilles et des doigts et un corps plein d’organes pour avoir mal et avoir bien.
Dans la vie tu peux caresser ton poney ou taquiner ton petit frère. Tu peux devenir médecin pour que les gens ne meurent pas trop tôt, illustrateur ou pilote, écrivain ou footbaleuse, garagiste ou comédien, ou même dauphiniste.
Dans la vie, tu peux aller à Liomer…
Si tu viens à Liomer, je t’emmènerai voir un aquarium où nagent des poissons comme tu n’en as jamais vus. Tu verras un chirurgien avec son corps bleu et sa dorsale jaune, des poissons clowns orange striés de trois larges rayures blanches, une porcelaine immobile, coquillage crème taché de noir, qui ne bouge que la nuit, tu verras des coraux durs, des coraux mous, montiporas comme grands champignons plats, nacre ou vert, tu verras des labres bleus, roses et jaune fluo, tu verras le poisson ange dans sa robe juvénile…
À Liomer ?
Tu pourras compter les verts des feuillages dans le bois de Liomer. Tu verras les lilas en fleurs, et tout au long du Liger, tu verras des fleurs roses, mauves, jaunes ou bleues, un iris solitaire, des narcisses.
Une pluie de cailloux s’abattra peut-être sur la rivière amadouée, au pied de la cascade où se sont arrêtés les enfants.
Tu verras peut-être des lapins dans les pâtures de Brocourt.
À Liomer ?
Sur la pompe asséchée entourée de fleurs blanches, tu trouveras peut-être une coccinelle vieille de sept jours, de sept semaines ou de sept ans.
Je te montrerai la maison abandonnée aux fantômes, son balcon de bois et son cerisier japonais.
À Liomer ?
Je te présenterai mon poney Rocky, Simone et Prune mes biquettes, et Neige ma vache qui va avoir un petit. Je te montrerai le taureau, les poules et le paon qui vit dans les bois.
Même si tu n’as qu’une seule vie, viens à Liomer, tu ne le regretteras pas !

> Téléchargez l’affiche
> Ecoutez la lecture en cliquant sur la flèche ci-dessous (cela peut mettre quelques secondes à charger)
[mp3j track=”EHRETaudio.mp3″ title=”Le pays magique”]

Partagez l'article :