L’ours et la lionne

Veronika Mabardi, Rosita Blanche, Christiane Carjou, Christian Desmarest, Latifa Dufil, Nathalie Grenez, Mathieu Marchand, Sandrine Laforêt.

Ce matin-là, on dit les mots qui font mal. Ça nous rend tristes, alors on cherche les mots qui donnent du courage. Mais parler de nous, c’est difficile… on invente quelqu’un d’autre. Un homme un peu ours. Il s’appelle Jean-Claude, J-C, 50 piges, mécanicien et deux fils, Nico et Quentin. Il aime la pêche. En attendant le poisson, il rêve. A quoi ? Au grand amour. Ça existe ? JC ne sait pas. Il n’a jamais connu l’amour. Mais d’où viennent ses fils ?

Les enfants d’un ami, qu’il a recueillis ?
Des enfants adoptés ? Ben oui, ça se fait !
Trouvés devant sa porte ? Pêchés dans le ruisseau ?
Arrivés en tonneau ? Dans un coquelicot ?
Ils ont peut-être trois bras ? C’est des siamois ?
Ça, ça se dit pas !

JC rêve d’amour… on invente Nini. La belle Niquedon. Lionne aux cheveux blonds. Elle travaille dans un resto du Crotoy. Elle a trois filles, elle attend un petit. Où est le père ? On ne sait pas. Il est parti. Nini tricote, une maille à l’envers, une maille à l’endroit, des pulls pour protéger ses enfants du froid.

Un soir d’hiver, elle va travailler. Elle roule, fait des projets : j’ouvrirai mon resto, Le Créole.

Ratatouille, paella
Bourguignon, petits plats
Pot-au-feu, carré poulet
Riz coco, riz au lait
Crois-moi, ce sera bon
Au Créole de Niquedon

Tout à coup, c’est la panne. En rade sur la rocade, Niquedon caille. La route est déserte. La nuit tombe. La neige aussi. Le portable s’éteint, plus de crédit. Elle panique, Nini. Elle est découragée. Elle n’en peut plus de se débrouiller, avec les enfants, les papiers et porter, et donner. Elle est dans la purée. Dans la mouise, Nini, dans ses petits souliers. Ça veut dire quoi ? Ça veut dire : dans la merde ! Ses pensées, devenues Loup-Garou, se mettent à hurler. Quatre fous secouent son auto. Elle crie, ça la réveille. Ce ne sont pas des fous, c’est une sorte d’ours, qui l’observe à travers la vitre et dit : je suis là.

Ce bonhomme, c’est JC. Nini pense : Prends-moi dans tes bras ! Mais un ours, c’est timide, même s’il cherche l’amour. JC répare l’auto et s’en va :
Nini ma mie, baisse pas les bras
C’est fini les ennuis, je suis là
Oh mon Riz-Coco, je n’ai pas les mots
Pour dire ce qu’il faut

Nini tombe en panne exprès, dix fois. Dix fois JC répare et repart. Un soir il vient au Crotoy. Nini lui sert un whisky et se dit : « Prends-moi contre toi, je veux une famille, un papa pour mes filles ». Mais tout ce qu’elle dit c’est : « Faut aller de l’avant ».

Ce que pense JC, on ne le saura pas : c’est l’heure de la sieste et on n’a plus d’idées. On te laisse imaginer ses pensées.

Quand JC a pensé, il dit : «T’es debout toute la soirée, c’est pas bon pour le bébé. Viens, je te masse les pieds ».

Comment ça finit ? Ça va marcher, tu crois ? Nous, on leur souhaite du bonheur. De tricoter leur vie, une maille à l’envers, une maille à l’endroit et des trous pour respirer et de la joie.

> Téléchargez l’affiche
> Ecoutez la lecture en cliquant sur la flèche ci-dessous (cela peut mettre quelques secondes à charger)
[mp3j track=”MABARDI.mp3″ title=”L’ours et la lionne”]

Partagez l'article :